lundi 18 mars 2019

CHATEAU DE LA SEMAINE = CLOS LA PETITE CROIX (Pierre BRUNOT)




UNE IDEE DE SORTIE A LALANDE DE POMEROL ?
CHATEAU DE LA SEMAINE = CLOS LA PETITE CROIX - Pierre BRUNOT

"Voici le plus petit domaine de France disposant d'un chai, un jardin où la famille Brunot signe un vin cousu main. Pas même un hectare 0,38 ares, 2476 pieds pour être précis. Entre 1200 et 2000 bouteilles par an. Presqu'une goutte d'eau. Bien loin donc des sept à huit hectares qui constituent la moyenne des exploitations de l'appellation. Créé en 1956 par Louis Zério (grand-père de l'actuel Maître des lieux), ce confetti, où pousse aussi un soupçon de cabernet-franc, défend une viticulture où le cousu main et le plaisir règnent en maître. Comment pourrait-il en être autrement quand on pourrait donner un prénom à chacun des pieds de vigne ?"

« Plus qu’un jardin une propriété…gérée comme un jardin » (Pierre Brunot)











Jeune vigneron à la double casquette de négociant et de viticulteur il baigna dès son plus jeune âge dans le monde du vin. Passant ses vacances dans la propriété viticole (Clos La Petite Croix) de son grand père à le regarder vinifier et à l’aider dans son travail.
Plus tard, il commença sa vie active dans la maison de négoce en vin de son père. Lui succédant quelques années après. Simultanément à cette activité il entama un BTS viti-oeno à La Tour Blanche (Sauternes). Après des stages effectués dans la région de Bordeaux il choisit de partir en stage à l’étranger. Et plus précisément en Californie travailler pour la Winery Vérité (Région Sonoma, Groupe Kendall Jackson). En 2010, au retour de son expérience californienne, il mit fin au fermage de la propriété et prit l’initiative de reprendre le flambeau de son grand-père. Dans l’objectif de faire du Clos La Petite Croix un grand nom de la rive droite. Pour cela il s’entoura de certains des plus prestigieux noms du Bordelais comme par exemple Emmanuel Villega (conseillé auprès du Château Cheval Blanc et du Château La Dominique).

Pour la petite anecdote, fier de son grand-père et de son héritage viticole il inscrit sur la contre-étiquette son nom « Zério »

Côté projet ce jeune vigneron n’en manque pas. Outre le fait de vouloir relever son pari de faire de ce jardin viticole qu’est le Clos La Petite Croix un grand nom, Pierre Brunot souhaiterait s’agrandir pour cultiver sur un hectare. Il a également en projet de faire construire un chai de vinification et de vieillissement qui offrirait aussi un espace dégustation à l’image des wineries américaines. Une propriété à suivre de près pour les prochaines années…

D’où vient le nom ?
Le nom provient simplement du fait que la propriété se trouve à proximité d’un rond-point sur lequel se situe une Croix Chrétienne. Pierre Brunot a préféré prendre le nom de « Clos » plutôt que de Château car même si toutes les conditions pour obtenir le nom de « Château » était remplies il ne le souhaitait pas du fait qu’il n’y a pas de grande et majestueuse bâtisse. Comme tout un chacun peut se l’imaginer lorsque l’on parle de Château.

Qu’est ce que Pierre Brunot recherche lors de la création des vins Clos La Petite Croix ?
« Ma ligne directrice est de faire chaque année mieux que l’année précédente. Je veux que le vin Clos La Petite Croix soit de grande qualité. Qu’il soit synonyme d’un parfait équilibre entre l’alcool les polyphenols et l’acidité. Qu’il y est une grande concentration en fruits mûrs. Il faut que le sol ‘resurgisse’ dans le vin, qu’il soit marqué par son terroir.
Je désire également que mon vin me ressemble, c’est à dire qu’il soit atypique et ne ressemble à aucun autre et qu’il se distingue par sa grande qualité.
A terme, je souhaiterai qu’il puisse être capable de rivaliser avec les grands Pomerol ou encore les grands Saint Emilion. »

Quelques caractéristiques :
• 0,38 hectare
• Encépagement & assemblage : 95% merlot, 5% Cabernet Franc
• Terroir : graves et sable
• Culture : en agriculture biologique mais non labellisée
• Production : Clos La Petite Croix
• 2400 bouteilles
• Vendange manuelle et en cagettes
• Elevage : 18 mois en barrique avec 1/6 de barrique neuve
• Micro-oxygenation durant la fermentation, FML en barriques

Côté anecdote : Pierre Bérégovoy fut l’un des clients de cette propriété.

Côté dégustation : Clos La Petite Croix 2011 : Un premier millésime bien fait, équilibré, frais, avec une bonne concentration fruitée (notamment des fruits rouges et du cassis, de la mûr, et de la cerise). Il révèle également quelques notes florales, des épices ainsi que quelques notes cacaotées. Une petite acidité en bouche. La finale est longue. Un vin qui pour un premier millésime est prometteur mais mérite à vieillir minimum 5ans.
A déguster accompagné d’un Boeuf façon Wellington, cuit dans une pâte à brioche.

• Clos La Petite Croix 2012 : Un vin plus complexe et plus élégant que le précédent. Le nez se révèle fruité, complexe. Bonne rondeur en bouche à laquelle s’ajoute un coté très fruité (fruits croquants) notamment sur la framboise, la cerise et le cassis. Des notes de violette, de réglisse et d’épices également. Un vin agréable qui malgré sa jeunesse est assez prometteur. A conserver en cave pour au moins 5 ou 6 ans MINIMUM. Un vin « coup de cœur »
En accord mets et vin je vous propose tout simplement une salade périgourdine. Pour ceux à qui ne salade ne suffit pas essayez le sur un suprême de volaille à la Fourme d’Ambert.

(Article par Jonathan Choukroun Chicheportiche – VERT DE VIN | Magazine & Website for Wine & Spirits lovers)

DISTINCTION :

Pierre BRUNOT a reçu le 31/09/2019 la distinction de « Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole » à 37 ans !

Coordonnées :
CLOS LA PETITE CROIX - Pierre BRUNOT
12 rue des Ecoles
33500 Lalande-de-Pomerol
05 56 42 38 38
06 47 97 19 81
pierrebrunot@hotmail.com
Visite-Dégustation :
Horaires : du lundi au vendredi - 9h00 / 19h00 Visite sur réservation

lundi 11 mars 2019

CHATEAU DE LA SEMAINE = CHATEAU LA FLEUR DE BOUARD (Famille de BOUARD)


UNE IDEE DE VISITE DANS UN CHATEAU A LALANDE-DE-POMEROL ?
CHATEAU DE LA SEMAINE = CHATEAU LA FLEUR DE BOUARD

Toute l’équipe de Château La Fleur de Boüard vous accueille toute l’année pour vous faire découvrir son chai unique et partager avec vous sa passion autour d’un moment de plaisir et de bien-être.












LA FLEUR :
De l'intuition à la reconnaissance:
Château La Fleur de Boüard est né de la profonde croyance de son propriétaire, Hubert de Boüard de Laforest, dans la richesse des terroirs de Lalande-de-Pomerol. Accompagné de ses enfants Coralie et Matthieu et de son directeur technique Philippe Nunes, il met son savoir-faire technique et oenologique au service d’une démarche innovante et respectueuse de son environnement. Grâce à une approche précise et vertueuse, la famille de Boüard élabore des vins d’une exceptionnelle finesse, dignes des plus grandes appellations bordelaises.

LA NAISSANCE:
Animé par la profonde conviction que les terroirs de Lalande-de-Pomerol peuvent produire des vins d’exception dignes des plus grandes appellations du bordelais, Hubert de Boüard de Laforest devient propriétaire de ce vignoble de 25 ha en 1998.
Ses enfants, Coralie, Matthieu et Quentin, partagent avec lui cette passion du travail de la vigne et du vin, et participent au projet. Philippe Nunes, Directeur Technique, complète cette force collective. De cette association, devenue synergie, nait une véritable ambition familiale, pour apporter à ce vignoble toute la reconnaissance qu’il mérite.
Les plus beaux secrets de ce terroir :
Nichées au coeur de l’appellation Lalande-de-Pomerol, à proximité de Pomerol, les terres de Château La Fleur de Boüard appartenaient à un facteur passionné, qui cultivait amoureusement sa vigne. La famille de Boüard acquit ainsi des vignes saines, épargnées par les affres de la surexploitation, et à forte densité. Grâce à une démarche rigoureuse et respectueuse de l’équilibre de la nature, elle s’engage depuis à faire germer les plus beaux secrets de cette terre, pour élaborer des vins de très grande qualité, leader de l’appellation.

LES ATOUTS :
L’épanouissement du vignoble
Révéler toute la richesse de ce terroir, c’est le défi relevé par Hubert de Boüard de Laforest, Coralie et Matthieu. Enfants de Saint-Emilion, où ils grandirent dans les vignes familiales d’Angélus, ils sont convaincus que les vignobles de Lalande-de-Pomerol possèdent toutes les qualités nécessaires à l’élaboration de grands vins.
Ces terres fertiles proches des confluents de la Dordogne et de l’Isle, jouissent des bienfaits d’un climat ensoleillé, à la fois chaud et humide, idéal pour la culture de la vigne. Cette 2 douceur climatique favorise l’éclosion précoce de la fleur de vigne. Une singularité territoriale qui explique l’usage fréquent du nom “ La Fleur ” dans l’appellation.
Une famille de grande tradition viticole :
Toute fleur puise sa force dans la terre qui nourrit ses racines. La grande diversité des sols du vignoble de Château La Fleur de Boüard, constitués d’argiles, de graves et de sables, donne à ce terroir une nature généreuse favorable à l’encépagement du domaine (80 % Merlot, 15 % Cabernet Franc, 5 % Cabernet Sauvignon).
La famille de Boüard met en œuvre tout son savoir-faire pour que cette fleur précoce devienne un fruit éclatant et charnu. Grâce à une approche rigoureuse, fondée sur une grande tradition viticole respectueuse de l’équilibre de la nature et sur des savoirs œnologiques et scientifiques, elle veille soigneusement à l’épanouissement de son vignoble.

LE DEFI :
Près de douze années de restructuration du vignoble ont été nécessaires pour que la vision intuitive d’Hubert de Boüard de Laforest se mue en une entreprise familiale pérenne. Un projet dans lequel l’innovation technologique se met au service du perfectionnement de la qualité.
La recherche perpétuelle de qualité et de finesse, qui caractérise le savoir-faire de la famille de Boüard, repose sur des savoirs scientifiques et œnologiques reconnus, associés à des explorations technologiques et architecturales innovantes. Les nouvelles installations qui allient l’esthétique du verre à la noblesse du bois, incarnent cette démarche audacieuse.
L’enracinement d’un patrimoine familial
Entre ces murs se cachent un laboratoire d’analyses œnologiques, véritable vivier de recherches et d’expérimentations sur la culture de la vigne et l’élaboration du vin. La principale innovation réside dans la construction d’un chai unique au monde, doté d’une technologie performante et novatrice, au service d’un procédé révolutionnaire, basé sur un système de cuves tronconiques inversées suspendues.
Ces investissements permettent de puiser le meilleur de ce terroir, pour élaborer des millésimes renommés, dignes des plus grands crus de Bordeaux. Une quête d’équilibre, de justesse et de finesse qui a vu éclore Le Plus de La Fleur de Boüard, Château La Fleur de Boüard et Le Lion de La Fleur de Boüard. Ces trois cuvées prestigieuses contribuent à l’enracinement de ce patrimoine familial.

TECHNICITE :
Un savoir-faire innovant, signature de la famille de Boüard
La méthode d’élaboration de la famille de Boüard repose sur un savoir-faire innovant et la rigueur d’une double approche technique et scientifique. Le chai unique au monde de Château 3 La Fleur de Boüard permet d’extraire la plus belle expression de ce terroir de Lalande-de-Pomerol, grâce à un procédé révolutionnaire. Une quête de finesse et de perfection nourrie par le respect du terroir et les analyses précises effectuées dans le laboratoire œnologique intégré au domaine.

LE LABORATOIRE OENOLOGIQUE:
Se perfectionner, encore et toujours
Pour que le terroir offre ce qu’il a de meilleur, il faut le comprendre. La famille de Boüard mise sur l’écoute attentive de son vignoble, grâce au laboratoire d’analyses œnologiques implanté au Château La Fleur de Boüard.
Mariage de la science et de la technologie, le laboratoire œnologique est un lieu d’expérimentation et d’enrichissement des connaissances, afin de sans cesse progresser, pour encore améliorer la qualité et toujours se perfectionner.
Révéler la pureté et l’éclat du vin
Les nombreuses explorations menées dans ce vivier de recherches ont permis d’atteindre un équilibre agronomique bénéfique à la vigne. La haute précision des analyses offre la possibilité d’apporter les soins les plus fins dans l’élaboration du vin. Grâce à cette étude rigoureuse du vignoble, Hubert, Matthieu et Coralie de Boüard de Laforest entretiennent une relation saine et respectueuse avec la terre. Cette recherche d’équilibre, de justesse et de finesse aboutit à l’élaboration de vins qui s’expriment dans le respect de leur terroir et dévoilent toute leur pureté et leur éclat naturel.

LE SAVOIR-FAIRE :
Plus qu’un savoir-faire, une signature !
Pour faire de ce vignoble un héritage familial, Hubert de Boüard de Laforest s’est entouré de ses enfants, Coralie et Matthieu, à qui il a transmis la gestion du domaine. Philippe Nunes, véritable expert et technicien, complète cette force collective en tant que Directeur Technique. Ensemble, ils veillent à élaborer la plus fidèle et fine expression de ce terroir.

Coralie de Boüard est à la direction du domaine depuis 2014, Coralie de Boüard-Maillet œuvre pour faire rayonner l’image de Château La Fleur de Boüard et sa présence à l’international. Grâce à un habillage des vins plus moderne et élégant, et une démarche orientée vers l’événementiel et l’œnotourisme, elle a su insuffler une nouvelle dynamique. Elle est aussi en charge des relations avec les acteurs du marché, ce qui la mène dans de nombreuses tournées en France et à l’étranger.
À ses côtés, Matthieu de Boüard de Laforest a naturellement cultivé ses connaissances en viticulture dans le domaine familiale. Suite à une formation en œnologie et viticulture, il part découvrir de nouveaux horizons viticoles en Espagne, en Afrique du Sud, en Argentine, en Australie, en Thaïlande et au Liban. Globetrotteur et autodidacte, il forge son expérience pendant plus de cinq ans au cours desquels il acquiert une connaissance précise de l’influence du terroir et du climat sur le comportement de la vigne.

L’ESPRIT DE FAMILLE :
Pour les accompagner dans l’épanouissement du vignoble, Coralie et Matthieu s’appuient sur des collaborateurs d’exception. Leur père Hubert de Boüard de Laforest, Œnologue diplômé de la Faculté de Bordeaux et Consultant pour de nombreux vignobles, reste un vigneron dans l’âme. Il s’engage à servir les intérêts du terroir, pour qu’il exprime pleinement son caractère.
À ses côtés, Philippe NUNES, également Œnologue diplômé de la Faculté de Bordeaux, Directeur Technique et Consultant Associé, connaît parfaitement les préoccupations du vignoble et veille avec précaution sur le bien-être des vignes et du vin.
Cette synergie de savoirs et d’expériences, stimulée par un solide esprit d’équipe, permet d’aboutir à ce niveau d’exigence et de précision, symbolique de l’expertise de la famille de Boüard.
Leur père,Hubert de Boüard de Laforest, Œnologue diplômé de la Faculté de Bordeaux
et Consultant pour de nombreux vignobles, reste un vigneron dans l’âme. Il s’engage à servir les intérêts du terroir, pour qu’il exprime pleinement son caractère. Mieux qu’un savoir-faire,
c’est une signature.

LES VINS
 
LE PLUS « La Quintessence »
Fruit des plus anciennes vignes enracinées dans un terroir de grosses graves posées sur argiles, Le Plus de La Fleur de Boüard exprime toute la richesse des vieux Merlots de la propriété, à partir desquels il est exclusivement élaboré. Les très vieilles vignes produisent naturellement des rendements très faibles (15 à 20 hl/ha).
Un élevage long de 33 mois, en barriques dont 18 mois sur lies fines, apporte à ce vin finesse et suavité. Avec un équilibre parfait et une belle fraîcheur, ce vin riche et ample révèle une grande palette aromatique et une exceptionnelle élégance.

LA FLEUR « L’Accomplissement »
Château La Fleur de Boüard incarne l’éclosion brillante de la graine plantée par la famille de Boüard dans ce vignoble en 1998. Grâce au savoir-faire innovant d’Hubert, Coralie et Matthieu de Boüard, accompagnés par Philippe Nunes Directeur Technique, Château La Fleur de Boüard s’épanouit pleinement et s’impose désormais comme le pilier de l’appellation Lalande-de-Pomerol.
Assemblé à 80 % de Merlot, 15 % de Cabernet-Franc et 5 % de Cabernet Sauvignon, il est vinifié par gravité en petites cuves tronconiques, parcelle par parcelle. Son élaboration s’achève par un élevage sous chêne de 18 à 24 mois, à 75 % en barriques neuves.

LE LION « L’Emblème »
Dernier né de la famille, Le Lion de La Fleur de Boüard est issu des jeunes vignes du domaine. Second vin du Château La Fleur de Boüard depuis 2011, il bénéficie d’une fermentation douce identique, en cuves tronconiques inversées, avant d’être intégralement vinifié par gravité
Suave et puissant, Le Lion de La Fleur de Boüard exprime une intensité fruitée, rehaussée par un élevage soigneux de 12 mois (15 % en barriques de chêne neuves) qui dévoile de fines notes boisées. Il se marie à merveille avec du bœuf braisé, une tête de veau vinaigrette ou des travers de porc laqués.

COORDONNEES :
Visite- Dégustation sur réservation
CHATEAU LA FLEUR DE BOUARD
12 Bertineau
33500 NEAC
Tél 05 57 25 25 13
visites@lafleurdebouard.com
www.lafleurdebouard.com

Hébergement : Réservez une chambre à La Fleur de Boüard au +33(0) 5 57 25 25 13 ou par e-mail en cliquant ici : visites@lafleurdebouard.com

https://www.lafleurdebouard.com/fr/decouvrir_la_fleur.html
https://www.youtube.com/watch?v=KCcXx1oB034

jeudi 7 mars 2019

DEGUSTATION PRIMEURS MILLESIME 2018 = MARDI 2 ET MERCREDI 3 AVRIL 2019


SAVE THE DATE !

PRESENTATION DU MILLESIME 2018 - AOC LALANDE- DE-POMEROL
MARDI 2 & MERCREDI 3 AVRIL 2019 de 16h à 21h à l'Intercontinental Grand Hôtel de Bordeaux (salle habituelle)

Cette dégustation est ouverte aux Professionnels mais aussi aux Amateurs de vins.

Dégustation du Millésime 2018 en primeur et du Millésime 2016 (à la vente) en présence de nos viticulteurs.

Inscriptions impératives sur l'email : lalande-pomerol.com

LISTE DES VINS DEGUSTES :

L'AMBROISIE (Jean-Louis TROCARD) / AME DE MUSSET (Amandine DELBECK de BOÜARD) / AME DE VIAUD (Sébastien GODINEAU) / ANNEREAUX (Benjamin HESSEL) / APOGEE (Alain AUBERT) / ARNAUDS (Sébastien GODINEAU) / BELLES-GRAVES (Xavier PITON) / BOIS DE LABORDE (Tiffany et Thibeaud VEDELAGO) / BOURSEAU (François-Xavier et Jérôme GABORIAUD) / BROUARD (Muriel BONHOMME) / CANON CHAIGNEAU (Suzanne, Elisabeth et Louis MARIN) / LES CHAGNASSES (Elisabeth ABECASSIS / DE CHAMBRUN (Julien NOËL) / CHAMPS DE LALANDE ( Serge AUDUBERT) / CHATAIN (Christine de la GUERONNIERE) / CROIX DE LA CHENEVELLE (Monique et Rémy BEDRENNE) / CROIX DES MOINES (Jean-Louis TROCARD) / CROIX ROMANE (Marine et Grégory DUBARD) / CROIX SAINT-ANDRE (Victorien et Francis CARAYON) / CROIX SAINT-JEAN (Nicole TAPON) / ETOILE DE SALLES (David DUBOIS) / FLEUR D’EYMERITS (Vincent LAGRAVE) / FREROTTE (Stéphane TARENDEAU) / GARRAUD (Vincent DURET) / GRAND ORMEAU (Liesel MAURIN) / GRAVILLOT (Vincent BRUNOT) / GUIMBERTEAU (Jeffery et Karine GUIMBERTEAU) / HAUT-CHAIGNEAU (Jeanine CHATONNET) / HAUTS-CONSEILLANTS (Jean-Baptiste BOUROTTE) / HAUT-GOUJON (Corinne et Mickael GARDE) / LABORDE « 1628 » (Jean TROCARD) / LABORDERIE-MONDESIR (Laurent ROUSSEAU) / MAINE CHAIGNEAU (Cédric COURTY) / MALTUS (Nicolas LASSAGNE) / MONCETS (Julien NOEL) / MOINES (Patrick MERLE) / MOULIN A VENT (François-Marie MARRET) / MOULIN DE SALES (Françoise CHAUMET) / LA PENSEE (Julien MINGOT) / PERRON (Béatrice et Bertrand MASSONIE) / PONT DE GUESTRES (Rémy ROUSSELOT) / REAL CAILLOU (Mélanie CHENARD) / ROQUEBRUNE (Florent GUINJARD) / SAMION (Jeff BERROUET) / SERGANT (Vincent CACHAU) / LA SERGUE (Pascal CHATONNET) / SIAURAC (Pénélope GODEFROY) / TOURNEFEUILLE (Emeric PETIT) / TUILERIES (Nicolas MERLET) / CH. DE VIAUD (Sophie LAFARGUE) / DOM. DE VIAUD (Sophie et Lucette BIELLE) / VIEILLE DYNASTIE (Frédéric BORDERIE) / VIEUX CHAIGNEAU (Charlotte et Valentin GENERE-MILHADE) / VIEUX CHÂTEAU GACHET (Gaël ARPIN) / VIEUX CHEVROL (Jean-Pierre et Michel CHAMPSEIX) / VIEUX RIVIERE (Romain RIVIERE).

61 vins en dégustation

& les fromages de Pierre ROLLET-GERARD (La Fromagerie de Pierre)



mercredi 6 mars 2019

DEGUSTATION TERRE DE VINS - HOTEL LANCASTER - PARIS - DIMANCHE 24 MARS 2019

Chers Amis cavistes,

Retrouvez-nous le Dimanche 24 Mars, à l'Hôtel LANCASTER à Paris pour une dégustation des vins de Lalande-de-Pomerol, lors d'un FREE TASTING en première partie suivi d'un DINER en présence des viticulteurs.

Cet événement est organisé par TERRE DE VINS (avec Rodolphe WARTEL).

Ci-dessous la liste des vins qui seront dégustés :

FREE TASTING:

- CHATEAU ALTIMAR (Martial JUNQUAS)
- L'AMBROISIE (Jean-Louis TROCARD)
- CHATEAU BELLES-GRAVES (Xavier PITON)
- CHATEAU DE CHAMBRUN (Julien NOEL)
- CHATEAU CHATAIN (Christine de la GUERONNIERE)
- CHATEAU GRAND ORMEAU (Liesel MAURIN - Pascal FRICARD)
- CHATEAU GUIMBERTEAU (Jeff et Karine GUIMBERTEAU)
- CHATEAU LES HAUTS-CONSEILLANTS (Jean-Baptiste BOUROTTE)
- CHATEAU HAUT-GOUJON (Corinne et Michael GARDE)
- CHATEAU HAUT-SURGET (Patrick FOURREAU)
- CHATEAU MALTUS (Nicolas LASSAGNE)
- CHATEAU DE MUSSET (Jean-Yves et Michel FOUCARD)
- CHATEAU MONCETS (Julien NOEL)
- CHATEAU SAINT-JEAN DE LAVAUD (Hervé LAVIALE)
- CHATEAU SIAURAC (Pénélope GODEFROY)
- CHATEAU VIEILLE DYNASTIE (Frédéric BORDERIE)

DINER :

- CHATEAU AME DE VIAUD / REFLET DE VIAUD ( Sébastien GODINEAU - Virgine DELANOE)
- CHATEAU DES ANNEREAUX ( Benjamin HESSEL)
- CHATEAU BECHEREAU (Joël DUPAS)
- CHATEAU GRAND ORMEAU (Pascal FRICARD)
- CHATEAU LES HAUTS-CONSEILLANTS (Emmanuel MARTELLON)
- CHATEAU PERRON (Béatrice et Bertrand MASSONIE)
- CHATEAU TOURNEFEUILLE (Emeric PETIT - Frédéric MIOT)

CHATEAU DE LA SEMAINE = CHATEAU VIEUX CHAIGNEAU (Charlotte et Valentin GENERE MILHADE)

Une idée de sortie dans l’appellation LALANDE-DE-POMEROL ?

CHATEAU DE LA SEMAINE = CHATEAU VIEUX CHAIGNEAU

Charlotte et Valentin auront le plaisir de vous accueillir au domaine pour une visite-dégustation














L’ HISTOIRE DU DOMAINE :
Deux couples d'amoureux du vin.
Lorsque nous rencontrons Bernard et Colette nous sommes frappés par la similitude de nos parcours. Moi, Charlotte, je suis issue d’une famille de viticulteurs depuis trois générations. J’ai rencontré Valentin à Montpellier ou nous suivions tous les deux des études d’ingénieurs agronomes.
Nous commençons notre carrière professionnelle à Paris où je travaille dans un domaine proche du milieu viticole. En 2014 nous nous marrions et nous avons l’opportunité de devenir propriétaire du Château Vieux Chaigneau. C’est chose faite aux vendanges 2014.
Le millésime 2014 est donc le fruit d’une collaboration : Colette et Bernard ont conduit la vigne jusqu’aux vendanges, puis nous avons mené la vinification et réalisé l’élevage des vins. (article Les Grappes)

LE DOMAINE :
Le Château Vieux Chaigneau est la propriété sur laquelle vie notre famille. Valentin, mon mari, s’occupe des six hectares de vignes plantés d’un seul tenant sur le plateau argileux de l’appellation Lalande de Pomerol. Il travaille en préservant la vie des sols, c’est à dire sans herbicides ni engrais chimique. Il attache aussi beaucoup d’importance aux travaux « en vert » manuels (ébourgeonnage, dédoublement, épamprage, effeuillage, décompactage…). C’est ainsi que nous obtenons les meilleurs raisins possibles issus de ce terroir aux qualités reconnues. Quant à moi, Charlotte, je mène les vinifications et l’élevage des vins dans le respect de la tradition bordelaise. La vendange est répartie dans des cuves béton en fonction des cépages (75% de Merlot, 15% de Cabernet sauvignon et 10% de Cabernet franc) et de la qualité des raisins. Chaque cuve est ensuite travaillée (remontages et/ou délestages) en fonction de son potentiel. Pour finir, la moitié de notre vin est élevé en barriques.

LA PETITE HISTOIRE:
Le domaine est créé en 1979 par Colette et Bernard BERLUREAU. Bernard est issu d’une famille de viticulteurs déjà installée sur la rive droite de Bordeaux. Il décide de voler de ses propres ailes et cherche des terres disponibles pour faire son propre vin. Dans le même temps il rencontre Colette. Ils se plaisent et partagent ce projet. Ils entrent dans la maison Girondine traditionnelle, symbole de l’exploitation, le jour de leur mariage. Leur première nuit dans la demeure est leur nuit de noce. L’aventure du Château Vieux Chaigneau commence. Bernard et Colette vont cultiver pendant trente-cinq ans les 6 hectares de vignes, utilisant des techniques respectueuses du sol. Ils vont aménager les chais et les bâtiments d’exploitation à l’arrière de la demeure familiale pour produire un vin de qualité. Sans enfants qui souhaitent leur succéder, ils vont chercher à transmettre le domaine à de jeunes agriculteurs. Lorsque nous rencontrons Bernard et Colette nous sommes frappés par la similitude de nos parcours. (Moi, Charlotte, je suis issue d’une famille de viticulteurs depuis trois générations. J’ai rencontré Valentin à Montpellier où nous suivions tous les deux des études d’ingénieurs agronomes. Nous commençons notre carrière professionnelle à Paris où je travaille dans un domaine proche du milieu viticole. En 2014 nous nous marrions et nous avons l’opportunité de devenir propriétaire du Château Vieux Chaigneau. C’est chose faite aux vendanges 2014. Le millésime 2014 est donc le fruit d’une collaboration : Colette et Bernard ont conduit la vigne jusqu’aux vendanges, puis nous avons mené la vinification et réalisé l’élevage des vins.

Anecdotes du Domaine
En 1979, Colette et Bernard Berlureau créent le Château Vieux Chaigneau et s’installent dans la maison Girondine traditionnelle, symbole de l’exploitation, le jour de leur mariage. Trente cinq année plus tard Charlotte et Valentin GENERE MILHADE prennent la relève l’année de leur union. Le vin est avant tout une histoire d'amour. (article Les Grappes)

LE TERROIR & LA VIGNE:
Nous disposons de l’un des meilleurs terroirs de l’appellation Lalande de Pomerol situé dans le prolongement du plateau de Pomerol
Les sols profonds du vignoble sont de texture argilo-calcaire équilibrée avec une légère prédominance de l’argile. Depuis plus de trente années ils sont travaillés régulièrement de façon à obtenir une structure aérée propice à la vie dans le sol. Pour préserver celle-ci, nous n’utilisons ni herbicide ni engrais chimique.
Nos pieds sont plantés en rangs orientés du Nord au Sud. Ils sont espacés d’un mètre de distance entre chaque pied et d’un mètre quarante entre chaque rang. Les 6 hectares du vignoble comptent environ 33 000 pieds de vignes qui produisent le vin du Château Vieux Chaigneau.
En ce qui concerne les cépages, le merlot est largement dominant (75%). Il apporte rondeur et finesse. Ensuite vient le cabernet sauvignon (15%). Il offre des robes veloutées et de grandes possibilités de vieillissement. Enfin le cabernet franc (10%) apporte au vin une charpente plus solide et un riche bouquet.
Nous pratiquons une viticulture qui s’appuie sur les traditions bordelaises : taille de la vigne en guyot, limitation des rendements pour favoriser la qualité. Ingénieurs agronomes, nous améliorons ces techniques, pour tenir compte des nouveaux enjeux environnementaux. Nous visons à limiter la fréquence des traitements phytosanitaires et les quantités de produits employés au minimum. Nous avons engagé une démarche de certification environnementale pour l’année 2018.

NOTRE VIN :
Un Lalande de Pomerol de qualité à prix raisonnable. Nous produisons environ 40 000 bouteilles par an. L’ensemble du vin produit sur la propriété est revendiqué en appellation Lalande de Pomerol.
La vinification est réalisée de façon traditionnelle en cuves ciment thermos-régulées. Après la vendange, nous procédons à une macération de 4 semaines. Nous effectuons ensuite, un élevage de 18 mois dont 12 mois en fûts de chêne.

Quelques mots sur le MILLESIME :
La saison culturale : le millésime 2015 fut sans conteste un très bon millésime. L’été fut très chaud et ensoleillé produisant rapidement un raisin bien mûr. Les pluies, début septembre, ont fait gonfler les fruits avant les vendanges et ont ainsi évité blocage dans le mûrissement ou flétrissement des baies.
Vendanges : réalisées mécaniquement entre le 19 et le 26 septembre 2015 / Rendement : 50 hl/ha

L’ELABORATION DU VIN :
Vinifications : Le protocole varia pour chaque cuve afin d’obtenir une extraction optimale pour chacune d’elles. Le moût fut travaillé par remontages et/ou délestages avec des fréquences variables selon les cuves.
Élevage : 10 % du volume total de vin a été élevé 18 mois en barriques neuves. 40 % a passé 12 mois en barriques de 1 à 3 vins. Enfin, 50 % de la production a été élevée 12 mois en cuve. L’ensemble produit un vin dans lequel l’apport du bois est incontestable mais non-prédominant et où le fruit reste très présent.
Robe : rouge soutenu.
Nez : Son bouquet révèle des arômes de fruits bien mûrs (raisin, cerise, fraise…) qui se mêlent aux notes de réglisse et d’épices. L’ensemble est net et suave.
Bouche : En bouche, les tanins souples et soyeux accompagnent un vin tout en rondeur. Ce millésime chaleureux a produit un vin gourmand où le raisin bien mûr se fond sur une barrique suave.
Potentiel de garde : 10 ans
Accord mets vin : Viande rouges (entrecôte, rôtis …), desserts au chocolat

COORDONNEES :
Charlotte et Valentin GENERE-MILHADE
7 lieu-dit Châtain
33500 Néac, France.
Tél 05 57 51 57 70
E mail : contact@chateauvieuxchaigneau.fr
www.chateauvieuxchaigneau.fr
Horaires de visite : 7/7j sur réservation : gratuit

VERNISSAGE EXPOSITION MUSIC A PILE & DEGUSTATION VINS AOC LALANDE-DE-POMEROL


VERNISSAGE EXPOSITION MUSIC A PILE & DEGUSTATION VINS AOC LALANDE-DE-POMEROL

SAVE THE DATE !

VERNISSAGE de l'exposition MUSIC A PILE
Au Rocher de Palmer
33150 CENON


MARDI 09 AVRIL 2019 à 18h30

En présence de viticulteurs de l'appellation de Lalande-de-Pomerol pour une dégustation.
Cette exposition, retraçant les 21 éditions du festival propose de parcourir l’aventure de l’association, en images et à travers elles, en musique. Fatoumata Diawara, M, Cali, Louis Bertignac, Bazbaz, Manu Di Bango, Bachar Mar Khalifé, A-WA, Mouss & Hakim, Disiz la Peste, Jacques Higelin, San Severino, Brigitte Fontaine, Faada Freddy, Mano Solo, Yodelice, Raoul Petite, The Inspector Cluzo… et bien d’autres ont foulé l’herbe du Parc Bômale ! Immersion garantie dans la bulle champêtre MKPienne, avec des clichés issus de l’œil des 9 photographes du festival : Chris Boudault, Valy Dorie, Stéphane Klein, Christian Berniard, Guillaume Santin – dit Bacchus, Eric Beney, Michel Joubert, Jean Jacques Rambeau et Gérard Ouldbabaali.

Un SHOWCASE aura lieu après le vernissage.

https://lerocherdepalmer.fr/expositions/musikapile/

Evénement incontournable du début de l'été girondin, le Festival MusiK à Pile déroule depuis 21 ans son hédonisme le temps d'un week-end, dans l'écrin de verdure du Parc du Château Bômale à Saint Denis de Pile.

Le Festival aura lieu du 6 au 8 JUIN 2019 - SAINT DENIS DE PILE - 22ème EDITION avec DATCHA MADALA, Jeanne ADDED, NACH, Suzane, Le JOSEM...
Un SHOWCASE aura lieu après le vernissage

A très vite !

lundi 25 février 2019

CHATEAU DE LA SEMAINE = CHATEAU LABORDERIE-MONDESIR (Laurent ROUSSEAU)

CHATEAU DE LA SEMAINE= LABORDERIE-MONDESIR (Famille ROUSSEAU)

UNE IDEE DE SORTIE DANS UN CHATEAU A LALANDE-DE-POMEROL ?

Laurent ROUSSEAU aura le plaisir de vous accueillir pour une visite-dégustation des vins de sa propriété.

Un peu d’Histoire…Vignerons depuis 7 générations, la famille Rousseau a toujours été passionnée par la vigne et le vin.
La propriété crée par les familles BERTIN – MARTINON – ROUSSEAU représentait dans les années 1880 une propriété polycultures. La surface de cette propriété s’est développée au fil des générations.
Laurent s’occupe de toute la partie technique des vignobles, vignes et vins, de la démarche environnement ainsi que du commerce de gros. Jean-Marie participe à des tournées domicile clients. Malcy et Stéphanie, quant à elles, gèrent la partie administrative, commerciale, ainsi que la vente aux particuliers. Elles participent également à différents salons et marchés.

CHATEAU LABORDERIE-MONDESIR : 7,20 ha - (2ème vin : Château Haut-CAILLOU)
D’une superficie de 7 ha, ce vignoble situé au cœur de l’appellation sur un terroir de graves. Vinifié dans la plus pure tradition, notre Laborderie Mondésir est un vin dense, riche, tannique. Tout en nuances ce vin est d’une grande finesse. Une belle bouteille qui accompagnera à merveille une viande rouge, un petit gibier, et un plateau de fromages.
Superficie : 7 ha
Production : 49 000 cols
Encépagement : 90% Merlot noir / 10% Cabernet franc
Sol : Plateau constitué d'argiles profondes (commune de Néac) et graves fines avec mâchefer (commune de Lalande de Pomerol).
Vignes : Plantées entre 1950 et 1965 sur porte greffes qualitatifs (R110 et R99, gérées en enherbement naturel maîtrisé 1 fond sur 2 ; Les sols sont travaillés pendant le repos hivernal de la plante. Les vendanges sont décidées au jour le jour suite à dégustation des pépins afin d'avoir la meilleure maturité possible.
Elevage : 12 à 36 mois à 12°C dans un chai climatisé.
Dégustation : belle robe grenat profonde, nez puissant, boisé vineux aux notes de fruits noirs, d'épice et de réglisse. La bouche est ample, généreuse, aux tanins gras et veloutés avec une très belle longueur en finale.
Conseils : A décanter de préférence en carafe dans un endroit tempéré plusieurs heures avant le repas. A déguster sur des viandes rouges, gros gibiers et fromages. Cette micro production (environ 600 btlles) donne un vin plus tannique, plus charpenté qui garde l’élégance et la finesse du Lalande de Pomerol. Cette belle bouteille gagnera en vieillissement, et nous vous conseillons de la partager lors d’un grand repas.

DEVELOPPEMENT DURABLE = Préserver la Nature, lui donner le meilleur pour en attendre l’excellente !
Traitement des effluents :
Pour traiter ses effluents, la propriété a investi, dès 2007, dans une station d’épuration Bambou Assainissement®. Le système, développé par la société Phytorem SA(www.phytorem.com), repose sur les qualités naturelles du bambou, la densité de ses racines (rhizomes) et leur haute capacité à fixer les bactéries capables de détruire les éléments polluants produits par la culture de la vigne et l’élaboration des vins.
Ces qualités, associées à un taux de croissance exceptionnellement élevé, font du bambou un organe de traitement très performant, naturellement extensible et d’une durée de vie illimitée. Notre station est dite « sans rejets ». Tous les polluants sont donc détruits, transformés ou stockés par le bambou, ce qui permet d’éliminer définitivement ces substances de la nature et de la chaine alimentaire. A terme, les bambous contenant nos polluants non détruits seront coupés et revalorisés dans la filière bois (ameublement…)
Agriculture Raisonnée, Terra Vitis, HVE3, iso 14001 : nos valeurs et nos certifications sont vos garanties.
Quand passion s'accorde avec raison.


Qualité
Les deux démarches sont conjointes et complémentaires. Terra Vitis est cependant plus contraignant que l’Agriculture Raisonnée. Cependant suite à la réforme du Grenelle de l’environnement, l’Agriculture Raisonnée disparait et plus aucune entreprise ne sera certifiée. En 2018, cette norme aura complètement disparue, remplacée par la norme Hve niveau 2.
La marque Terra Vitis www.terravitis.com garantit des vins élaborés selon une démarche rigoureuse pour le bien être du consommateur.
Choisir des vins Terra Vitis, c'est offrir des vins de qualité, sains et authentiques, produits en respect d’un cahier des charges environnemental strict, à la vigne, comme au chai.
Innovation
Très attachée aux valeurs traditionnelles de nos vignobles, Terra Vitis participe aux avancées techniques et novatrices de la filière. Sa vision allie tradition et innovation au service de la qualité des vins.

Protection de l'environnement
La démarche Terra Vitis engage à respecter le vignoble et ses hommes. La terre, l'eau, l'air, la vigne et le vin, autant d'éléments qui sont protégés par des règles strictes pour que nos enfants puissent profiter demain de nos paysages viticoles.
Agir aujourd'hui pour demain, un principe clé de la démarche Terra Vitis.

Certification
Toutes les interventions viti-vinicoles sont raisonnées pour limiter l'impact sur l'environnement, sur l'homme et sur le vin. Elles doivent avoir une justification. Aussi, aucune action humaine n’est réalisée par habitude ou schéma pluriannuel pré-établi. Chaque pratique est pensée, raisonnée et impérativement enregistrée pour une transparence totale envers le consommateur : c'est la traçabilité.
Cette exigence dans les démarches Agriculture Raisonnée et Terra Vitis permettent une reconnaissance par le Ministère de l'Agriculture.
De plus la démarche Terra Vitis intègre tout un ensemble de mesures pour le maintien de la biodiversité, de la beauté des paysages viticoles, et d'une terre vivante :
- Mesures pour préserver la faune : comptage des vers de la grappe pour éviter de réaliser un traitement insecticide non justifié, obligation d'utiliser des produits pas ou peu nocifs sur la faune (liste de produits interdits par Terra Vitis mise à jour chaque année), interdiction d'utiliser des herbicides sur les chemins, fossés, murets, points d'eau, haies et bois ;
- Mesures pour préserver la flore : enherbement du vignoble, interdiction de désherber intégralement les surfaces de vigne, interdiction de détruire les chemins, fossés et haies ;
- Mesures pour préserver les paysages viticoles : tri et recyclage des déchets dans des filières habilités (plastiques, huiles, effluents), semis de jachères fleuries et apicoles, etc….
L’HACCP est appliquée dans les chais.
Ainsi chaque étape du cycle de production est vérifiée pour garantir une qualité optimale de nos vins et un respect total de la nature.
La transparence de ces contrôles est garantie par un organisme indépendant. Cette chartre de la vigne à la bouteille est certifiée chaque fin d’année pour le dernier millésime produit.
Notre démarche Agriculture Raisonnée est enregistrés au ministère de l’Agriculture sous le numéro AR354, délivré par l’AFAQ AFNOR.

Notre certification Terra Vitis donne lieu à une certification annuelle remise en cause tous les ans.
Haute Valeur Environnementale Niveau 3 (AFNOR)
Prévue par le Grenelle de l'environnement, la démarche de certification environnementale est une démarche reposant sur le volontariat. Seules quelques exploitations ont été certifiées de Niveau 3, le niveau le plus haut, seul permettant une communication vers le public. Nous avons été dans les 5 premiers, en juillet 2012, à être certifiés Exploitation de Haute Valeur Environnementale, d’où notre numéro 0002 délivré par l’AFAQ AFNOR et reconnu par l’Etat.

ISO 14001 SME des vins de Bordeaux (Système de Management Environnemental)
Ce sigle désigne la norme internationale encadrant le management environnemental. Ainsi nous sommes membre de la 1ere association pour le SME des vins de Bordeaux regroupant les 91 premières entreprises viticoles girondines à travailler en respect de cette norme sous couvert du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB).
Elle nous impose une surveillance accrue de toute notre entreprise et plus particulièrement des postes liés à l’environnement ainsi qu’une maitrise et une anticipation des risques environnementaux. C’est une démarche volontaire dans laquelle tous les salariés de l’entreprise sont impliqués. En œuvrant dans ce sens nous diminuons les risques liés à notre activité, tant au niveau environnemental qu’humain. Cela nous permet d’œuvrer et de progresser vers l’excellence environnementale, sociale et sociétale.

Ayant pour but l’amélioration continue de notre structure, nous travaillons afin de vous offrir le meilleur vin possible tout en respectant l’environnement, l’humain et la biodiversité.
Nous sommes à ce jour l’une des très rares entreprises à pouvoir revendiquer toutes ces certifications.







Coordonnées :
Vignobles ROUSSEAU
1 Petit Sorillon
33230 ABZAC
Horaires de visite : 7/7J sur réservation (gratuit)
Téléphone: (0)5.57.49.06.10
Email : contact@vignoblesrousseau.com
www.vignoblesrousseau.com
SCE Vignobles Rousseau membre de la 1ere association pour le SME du vin de Bordeaux
Exploitation de Haute Valeur Environnementale certifiée par AFNOR depuis 2012